jeudi 18 décembre 2014

Nouveauté Hiver 2014/15 !

Voilà plusieurs mois que je travaille à un nouveau projet et je suis heureuse de pouvoir enfin le dévoiler !


La Collection Chutes de Coupe

Poupées et jouets artisanaux entièrement fabriqués à partir de chutes de coupe, d’échantillons, de stock non-utilisé et de fins de rouleaux, de laine mohair teinte avec des pigments naturels, de toile de coton biologique certifiée par le référentiel GOTS et rembourrés de fibre de coton biologique cultivé et transformé aux Etats-Unis. Photos et décors signés Julya Hajnoczky, une amie qui a du talent à revendre (http://www.obscura-lucida.com/). La collection est actuellement en vente dans la boutique Etsy !


New for Winter 2014/15!
The Cutting Room Floor Collection!

Art dolls and stuffed toys made entirely from dress cutting remnants, samples, dead stock and roll ends, naturally dyed organic mohair wool, GOTS certified organic cotton muslin and stuffed with USA grown and milled organic cotton fiber. Photography, props and styling by my talented friend, Julya Hajnoczky (http://www.obscura-lucida.com/). Check the collection out now in the Etsy store!

jeudi 27 novembre 2014

Ce qui se trame...

Un aperçu rapide et en coulisses de ce qui se prépare en boutique ! Affaire à suivre incessamment sous peu...

lundi 15 septembre 2014

In the city of last things...

"These are the last things (...). One by one they disappear and never come back. I can tell you of the ones I have seen, of the ones that are no more, but I doubt there will be time. It is all happening too fast now, and I cannot keep up. (...) These are the last things. A house is there one day, and the next day it is gone. A street you walked down yesterday is no longer there today. Even the weather is in constant flux. A day of sun followed by a day of rain, a day of snow followed by a day of fog, warm then cool, wind then stillness, a stretch of bitter cold, and then today (...) an afternoon of fragrant light (...). When you live in the city, you learn to take nothing for granted. Close your eyes for a moment, turn around to look at something else, and the thing that was before you is suddenly gone." 
(Paul Auster)












Fittingly perhaps, these photos were taken in front of the boarded up and dilapidated 110 year old Queen Anne revival style house that looms over Macleod Trail on the way into downtown Calgary, known locally as "The Yellow House". It was built in 1905 for clothing entrepreneur Enoch Samuel Sales. The house has miraculously escaped the fate of the wrecking ball - Calgary's list of historical buildings is an ever dwindling one, so intent are its inhabitants in their efforts of gentrified blandification and in espousing a synthetic form of optimism that does away with the past - a mentality all too common to former pioneer towns. It is slated to be moved several meters down the road onto grassy grounds and tarted up into a ritzy restaurant.

dimanche 31 août 2014

La robe du TER

4 mois de travail sur plus de 8 500 km parcourus en train, en avion et en bagnole des deux côtés de l'Atlantique, 6 mètres de jersey de coton bio, 1,2 L de peinture à l'aérographe, 720 mètres de coton mouliné brodé, des milliers de coups de ciseaux pour compléter cette robe en appliqué inversé...












vendredi 15 août 2014

Voyage en Finistère

Petit périple du Léon jusqu'au sud de la Cornouaille, le temps de s'amouracher encore un peu plus de la Bretagne. Les enclos paroissiaux et leurs calvaires monumentaux dressés contre des cieux tantôt bleus tantôt gris, Roscoff, Saint-Pol-de-Léon et leurs champs d'oignons roses et d'artichauts en fleur, la marche jusqu'au "bout du monde" à la pointe du Raz, l'eau claire qui baigne le sable fin et blanc dans la baie d'Audierne, Douarnenez fatiguée qui tente de faire bonne figure avec ses façades colorées, le Kouign Amann, le vrai qui dégouline de beurre et de sucre caramélisé, les venelles fleuries et le dédale de vieilles pierres de Locronan et de Pont-Croix, coquillages et crustacés à foison, la succession de soleil, de poussière de pluie et les trombes d'eau qui balayent les côtes, l'éclat de la broderie glazig de Pascal Jaouen à Quimper et les dentellières picotant dans leurs cahutes au pied du phare d'Eckmühl à Penmarch - leur vie, pas toujours facile se raconte dans les entrelacs de coton créés par leurs doigts habiles.